home

Paraphysique des indymédia

warning: Creating default object from empty value in /home/members/phillyimc/sites/phillyimc.org/web/sites/all/modules/mailhandler/mailhandler.module on line 855.
by

L'organisation de la bureaucratie est la bureaucratie de l'organisation...

Je suis interdit de séjour Sur tous les indymédia français Oh ! c'est pas le grand amour Car j'écris ce qui me plaît Et à tous ces bureaucrates, de moi, tout leur déplaît Je ne suis d'aucun parti Je ne suis que de l'anarchie Il est bien vrai ! Je ne suis pas snob, suis pas d'indymédia Paris Et si nul n'est prophète en son pays Dans le mien, l'on me conchie ! Et si l'on se rencontrait Faux compagnons, cela serait le premier, qui frapperait ! Bureaucrates gauchistes Bureaucrates anarchistes Qui ont en mains, le mal que voilà Beaucoup ou la plupart, des indymédia Quand je vous aperçois Je change de trottoir Je sors mon crachoir Gauchistes et anarchistes Qui sont la propriété d'une organisation Vous êtes la contre-révolution ! Le révolutionnaire De toute organisation se méfie Le révolutionnaire A tous les militants, lance un défi Pour ne plus être le mouton Pour ne plus être le pion De la bureaucratique organisation Le militant est au révolutionnaire, toujours beau Ce que le loup est à l'agneau La censure est la même Sur les indymédia français Que sur les journaux, qui font carême Mais c'est plus habilement fait ! C'est en expérimentant C'est en s'amusant Que l'on révolutionne Et pas avec le travail, que l'on ovationne ! Le révolutionnaire Se fiche complètement des partis Des organisations, de toute cette chienlit ! Car, il veut l'anarchie Sans les anarchistes Il veut la révolution Sans aucune organisation Il ne veut plus des bureaucrates Il ne veut plus des psychopathes Il veut pouvoir tout dire De ce qui peut se dire Il veut pouvoir tout lire De ce qui peut se lire Et non simplement Les bibles anarchistes Les bibles gauchistes Une bible en vaut une autre Toujours le dogme, où l'on se vautre ! Toute organisation politique De l'extrême gauche du capital A l'extrême droite du capital De l'anarchie du capital Est forcément hiérarchique Est forcément bureaucratique Est forcément dogmatique Toujours, l'organisation Pourchasse le révolutionnaire Toujours l'organisation Veut tuer le réfractaire Car l'organisation est réactionnaire Et tant mieux, si j'ai déjà, mes plagiaires ! L'organisation de la bureaucratie Est la bureaucratie de l'organisation Nous autres, les derniers situationnistes Sil fallait une étiquette, en iste Face à nous, tous les autres, sont des fascistes ! Les pires sont encore les gauchistes Le coup d'avance des capitalistes Et moi, comme feu (1859-1881) Billy the Kid, qui ne tua Finalement, que neuf personnes Même si cela étonne ! C'est avec son colt, que lui protesta Comme le fit, feu (1854-1891), Arthur Rimbaud, avec sa plume Tous deux, avaient la beauté de l'écume Et la mort, sur eux, vite, s'empressa Le monde veut se débarrasser de nous Le monde veut nous tordre le coup Car nous ne sommes d'aucune vraie violence Nous sommes simplement, la légitime défense ! Le monde de la bureaucratie Est la bureaucratie du monde Banquiers, politiciens, intellectuels Femmes ou hommes, de toutes leurs mamelles Et toutes les étiquettes momifiées Gauchistes, anarchistes, fascistes Démocrates, staliniens, capitalistes En avant, derrière, face ou arrière Et tout ce que vous voudrez Face au fric Ou face au bureaucratique Il faut, la mentale dynamite Il faut une nouvelle marmite Car, dans ce monde violent Pour pouvoir survivre, il faut être violent ! Et absolument tout le monde, est violent La non-violence est une farce Comme les petits hommes verts, sur Mars ! Au train où vont les choses De moins en moins de roses Chaque être humain deviendra monstrueux Seuls les insectes, délices culinaires, seront vertueux Tout devrait se dire, partout Tout devrait se mélanger, partout Mais nous aimons les spécialités Car nous aimons tout séparer ! Dire ainsi, que je déteste le monde, est contestable Car en vérité, c'est le monde qui est détestable ! Le monde est simplement à nos images Le miroir où nous nageons, est une cage L'homme est la pire de toutes les bêtes Toujours aux atrocités, avec, il fait la fête ! Et puis, je ne crois pas exagérer Mais par la peur, nos yeux sont voilés Et qui aime la vérité de la réalité Qui est la réalité de la vérité N'importe qui, ne peut fréquenter ! L'humanité est inhumaine Elle est misanthrope, vaurienne Toujours à se haïr, quoi qu'il advienne A la beauté, c'est une naine Oui décidément Je me moque, totalement De ce que l'on dit de moi Car en cela, je n'ai pas la foi ! Et tant pis Si je suis insulté Si je suis méprisé Et toutes nos pensées cachées !

Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien, Pat dit l'invité sur "hiway.fr"

 I'm banned from On all indymedia French Oh! this is not love As I write what I like And all these bureaucrats, I dislike all leut I'm no party I am only anarchy It is true! I'm not a snob, am not indymedia Paris And if no one is a prophet in his own country In mine, I conchie! And if we met False companions, would be the first to hit! Leftist bureaucrats Bureaucrats anarchists Have in hand, that this evil Many or most of indymedia When I realize I changed sidewalk I leave my spittoon Leftists and anarchists Owned organization You are the cons-revolution! The revolutionary Wary of any organization The revolutionary To all militants, a challenge To not be sheep To be the pawn The bureaucratic organization The activist is the revolutionary, always beautiful The wolf is the lamb Censorship is the same On indymedia French As newspapers, who Lent But it is cleverly done! Is experimenting This is fun That is revolutionizing And not with the work that we ovation! The révolutionnare Is damn party Organizations, all this havoc! Because he wants anarchy Without anarchists He wants the revolution No organization He does not want bureaucrats He does not want psychopaths He wants to tell all What can be said He wants to read everything What can be read And not simply Bibles anarchists Bibles leftists A Bible is another Always dogma, where we wallow! Any political organization The extreme left of capital At the far right of capital The anarchy of capital Is necessarily hierarchical Is necessarily bureaucratic Is necessarily dogmatic Still, the organization Chasing the revolutionary Always the organization Wants to kill the refractory Because the organization is reactionary And so much the better, if I have my plagiarists! The organization of the bureaucracy The bureaucracy of the organization We, the last situationist Sil was a label on the ist Front of us, all the others are fascists! Worst still leftists The capitalists step ahead And I like fire (1859-1881) Billy the Kid, who killed Finally, nine people Even if it surprises! With his colt, that he protested As did fire (1854-1891), Arthue Rimbaud, with his pen Both had the beauty of foam And death over them quickly, hastened The world wants to get rid of us The world wants to tweak the shot Because we are not in any real violencea We are simply self-defense! The world of bureaucatie The bureaucracy of the world Bankers, politicians, intellectuals Men and women, their breasts all All labels and mummified Leftists, anarchists, fascists Democrats, Stalinists, capitalist Ahead, behind, side or rear And everything you want Faced with money Or face the bureaucratic Must the mental dynamite We need a new pot Because in this violent world To survive, he must be violent! And absolutely everyone is violent Non-violence is a farce As the little green men on Mars! The train things are going Less of roses Every human being become monstrous Only insects, culinary delights, be virtuous Everything should say, everywhere All devrair mix throughout But we love the specialties Because we like all separate! That way, I hate the world, is questionable For in truth, it is the world that is detestable! The world is simply our images The mirror in which we swim, is a cage The man is the worst of all animals Always atrocities with, it makes the party! And I do not exaggerate But fear, our eyes are veiled Who loves the truth of reality That is the reality of the truth Anyone can attend! Humanity is inhumane It is misanthropic vaurienne Always hate, no matter what A beauty is a dwarf Yes definitely I laugh, totally What is said about me Because of this, I have no faith! And too bad If I am insulted If I despised And all our hidden thoughts!

 Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien, Pat said the guest on "hiway.fr"